«

»

sept 30

Les Heures Heureuses – Le Bilan

Ou comment manger à tous les rateliers pour 2 euros!

Les Heures Heureuses, c’était le 26, 27, 28 septembre à Paris, de 17h30 à 21h30. Avec un petit passeport-livret comprenant les adresses participant à l’opération pour chaque arrondissement, on pouvait déguster des petites bouchées, gastronomiques ou non pour 2 euros. De quoi se programmer un bon parcours gourmand !

En attendant l’année prochaine, voici un aperçu de la variété des bouchées proposées…

 

Ici, c’est un croquant de porc noir du pays basque aux algues vertes sur une petite purée de butternut (oui, on était 3, d’où les 3 bouchées). Trouvée au « Versant Vins » dans le marché des enfants rouges, rue de Bretagne 75003. L’une des meilleures goutée.
Bien entendu, l’avantage était de découvrir de bonnes adresses. De comparer. De tester. D’apprécier la sympathie des uns et des autres participants…

Dans le 11ème, à l’Ober Salé, 17 rue Oberkampf, il s’agissait d’une fricassée de blancs de seiche à l’andouillette de Guéméné et pomme granny. Le tout était taillé en petits dés dans une petite crème sympa. La bouchée était proposée avec un petit verre de vin à 2 euros lui aussi…
Certains restaurateurs essayaient bien sûr d’en profiter en proposant une petite boisson. Les verres de vin étaient souvent à 3 euros. L’Ober Salé a donc plutôt été malin en le vendant à 2 euros et peu de gourmets présents y ont résisté…

 

Exotique aussi avec cette brochette Aloko (banane plantain) et paté de crabe, trouvée dans le marché des Enfants-Rouges, au « Corossol », rue de Bretagne 75003. On a résisté au planteur à 3 euros. On aurait craqué s’il avait été à 2 euros…

Revenons dans le 11ème, 5 rue Oberkampf, chez « Mojita et Bob », pour déguster une petite rillette de sardine, légèrement vinaigrée avec de la crème et des échalotes. Une attitude sympathique mais légèrement agressive, ou agacée peut-être. Une autre bouchée sucrée était proposée, mais fallait être plus souriant. Et toc.

Allez, on a pas peur pour engloutir cette moitié de hot dog (et son verre de cola) pour 2 euros… C’était dans le 3ème, 56 rue du roi de Sicile au Mosaique Hot-Dog. Bon d’accord, un peu lourd à digérer quand même tous ces mélanges…

Et enfin notre coup de coeur, trouvé au resto « Les petits papiers », 18 rue Oberkampf dans le 11ème. Petit bateau de noix de st Jacques. Une coque en endive, un petit quartier d’orange en suprème, une chantilly au tarama, une chips de crevette, du paprika et de l’huile d’olive citronnée.
Non seulement c’était bon mais l’accueil y était chaleureux, convivial, gentil, prévenant. Tellement que l’on a craque pour un de leur dessert maison, la farandole de dessert tout chocolat noir…

Pas mal non?

Des déceptions aussi. Chez certains, on pouvait être accueilli par « Houla mais c’est fini! », chez d’autres on pouvait sentir qu’ils perdaient leur temps si on ne payait pas plus. Finalement une soirée très utile… Et très instructive, à recommencer dès que possible. L’année prochaine?
Tags: , ,